Ibrahim Maalouf

Samedi 3 avril, le décor du Festival Jazz à Megève reçoit Ibrahim Maalouf. Aujourd’hui reconnu l’instrumentiste le plus populaire de la scène musicale française, il nous fait l’honneur de se produire à Megève, au cœur d’une programmation balayant tout l’univers jazz.

Depuis plus de 10 ans, ses productions musicales sont issues d’un travail pointu de métissage des genres et font écho dans le monde entier.

Concerts à guichets fermés à New York, Istanbul… Ibrahim Maalouf s’est produit dans plus de quarante pays en dix années. En 2016, il sera le 1er jazzman de l’histoire française à attirer le plus de spectateurs lors d’un show à l’AccorHotels Arena Paris-Bercy, sold out 8 mois à l’avance.

Un virtuose né

Celui que le New York Times qualifie de « virtuose », sera récompensé de nombreux prix : quatre « Victoires de la Musique », un « Echo Jazz » en Allemagne, un « César de la Meilleure Musique de Film » en 2016… et recevra également les prix honorifiques de Chevalier de l’Ordre du Mérite, et Chevalier des Arts et des Lettres du gouvernement français. 

Alors qu’enfant, Ibrahim Maalouf se projetait dans une carrière de soliste classique, remportant les plus grands concours internationaux, dès les années 2000, il sera repéré pour sa propension à colorer les notes de ses improvisations, devenant alors incontournable autant dans la pop, le jazz que dans les musiques dites « du Monde ». Sting, Salif Keita, Amadou & Mariam, Tryo, Matthieu Chédid… les plus grands artistes internationaux, aux styles très variés, feront appel à ses talents.

En douze années, à partir de 2007, il s’attèlera à la production, composition, arrangement et réalisation de plus de quinze albums pour lui personnellement ainsi que pour d’autres artistes. Il composera également plus de 10 œuvres symphoniques et une quinzaine de musiques de longs métrages.

Son dernier album « S3NS »

Sur la scène du Festival Jazz à Megève, Ibrahim Maalouf nous fera découvrir l’univers de son 11ème album studio « S3NS », un opus autoproduit, sorti le 27 septembre 2019. Une nouvelle aventure dans laquelle l’artiste s’est investie avec une liberté presqu’insolente. Un enregistrement dont les influences latino-américaines se ressentent dès le premier morceau.

Ses différentes collaborations avec des artistes sud-américains, tels qu’Angel Parra et Lhasa De Sela, ou encore cubains comme Raul Paz, Ernesto Tito Puentes, Omar Sosa, Ibeyi… ne sont pas sans avoir marqué le travail d’Ibrahim Maalouf.
Pour ce nouvel album, Ibrahim s’est offert le talent de grands invités, notamment trois pianistes virtuoses de la nouvelle génération cubaine : Harold Lopez Nussa, Alfredo Rodriguez et Roberto Fonseca, mais aussi le saxophoniste Irving Acao et la violoniste et chanteuse Yilian Cañizares.

Pas tout à fait jazz, ni exactement pop, et quelques fois rock, Ibrahim Maalouf livre une musique métissée, fraîche, nostalgique, mais toujours aussi inclassable…

Nul doute qu’il saura séduire le public du Festival Jazz à Megève, amateur de musique jazz sous toutes ses notes ! Info plus : à l’occasion de sa venue au festival, une soixante d’enfants de l’Orchestre d’Harmonie de Megève ont été invités à monter sur scène, à sa demande, afin de partager un morceau de son répertoire. Un grand moment de communion et d’échange à vivre samedi 3 avril au Palais, ici au festival JAM et nulle part ailleurs.