Le JAMY, PLACE À LA NOUVELLE SCÈNE

S’affichant avec un format inédit, entre festival off et programmation éclectique en soirée, le Festival International Jazz à Megève s’est enrichi, en 2019, d’un nouveau concept, le JAMY ! Le principe ? Une date consacrée à la nouvelle scène et l’opportunité pour de jeunes artistes de se produire en ouverture d’un festival international.
Des groupes ou interprètes pas tout à fait novices, déjà habitués des festivals et concerts mais pour qui la soirée d’ouverture JAMY de Jazz à Megève représente une belle vitrine.

L’édition 2020 ouvre la scène à trois artistes

Cette année, Le JAMY lance les festivités vendredi 2 avril 2021 avec trois artistes :

Becca Stevens

Interprète, compositrice et multi-instrumentiste américaine Beccas Stevens est à la tête du Becca Stevens Band. Son style musical mêle divers genres, évoluant entre jazz, musique traditionnelle irlandaise, en passant par la folk music, l’indie pop ou encore des inspirations ouest-africaines. Elle coopère aux projets de grands artistes tels que Jacob Collier, Michael League ou encore David Crosby. En 2017, elle est honorée du titre de « Rising Star Female Vocalist » par le Downbeat Magazine. La même année, sa réalisation musicale « Regina » donne à sa carrière un nouveau sens et la consacre consacre comme l’une des chanteuses-compositrices les plus prometteuses de sa génération.

Robin mckelle

Les influences musicales de Robin McKelle sont multiples. Souvent comparée à Ella Fitzgerald, cette chanteuse américaine puise son inspiration dans le jazz, le blues, la soul sans oublier la pop. Elle se produira sur la scène du Festival Jazz à Megève, durant la soirée JAMY, avec son nouvel opus « Alterations » à paraître au premier trimestre 2020. Cet album réunit un ensemble de reprises écrites par des femmes qui ont marqué l’histoire de la musique. Des titres auxquels elle apporte une touche jazz, feutrée, intime en harmonie avec sa voix de contralto puissante et expressive d’où transpirent ses inspirations soul telles que Nina Simone et Aretha Franklin.

Sly Jonhson

Dans la catégorie rappeur, je demande Sly Johnson !
Artiste français, il a débuté sa carrière dans le collectif Saïan Supa Crew avec lequel il collabore sur trois albums. Son 1er opus solo en 2010 sera consacré par le Prix Constantin.
Son 3e album, au titre éponyme « Silvère » invite à entrer dans l’univers complexe de son intimité, une totale mise à nu ! Un disque à chansons, le plus électro de toutes ses réalisations, qui s’enracine dans le hip-hop et l’afro-soul qu’il apprécie particulièrement.
Affichant aujourd’hui 20 ans de carrière, Sly Johnson présente un parcours riche dans le paysage musical français.

Trois artistes, trois univers musicaux, à venir apprécier en live en ouverture du Festival Jazz à Megève, dès 19h30 le vendredi 2 avril 2021.